Lumières d’Alger

Le blanc jaunâtre de la lune tout juste sortie entière, répandant sa lumière sur une mer sculptée par le vent ; les projecteurs d’un stade qui éclairent jusqu’aux maisons et plages adjacentes ; des bateaux de marchandises au milieu de la baie en attente d’accoster le quai du port ; une colline de lumières, faite d’éclairages de maisons et lampadaires, émanant de la mer pour aller caresser le chemin des nuages. 

Ces lumières qu’il me plaisait de retrouver le soir de ce balcon modeste sur les hauteurs d’Alger, après d’obscurs moments de la journée. Je restais là à contempler ce tableau étincelant, à jouir de ce vent marin qui me caressait le visage, à me retrouver seul avec mes pensées en me souciant de rien ; à revivre les beaux jours de mon enfance. 

Certains souvenirs restent gravés pour toujours ; certaines lumières ne s’éteignent jamais.

Partager